Quand le #mangersain vire à l’obsession

Comprendre l'orthorexie




Quel est l'impact des médias sociaux sur l'image corporelle et la santé mentale ?

Malheureusement, les réseaux sociaux sont une autre forme de messages nuisibles qui perpétuent dans notre société des modèles qui véhiculent des attentes irréalistes en matière d'image corporelle. Les tabloïds, les campagnes publicitaires, les magazines et les autres formes de médias ont toujours tenté d'influencer l'image du corps idéal ou préféré. Il s'agit d'une forme mortelle de stéréotype auquel les gens aspirent et qui affecte sérieusement la santé mentale d'une personne.


Avec une exposition répétée, notre pensée peut percevoir des "défauts exagérés ou imaginaires" dans notre apparence, ce qui entraîne un trouble dysmorphique du corps. Les réseaux sociaux objectivent souvent les corps et peuvent façonner les relations des gens avec la nourriture, la mode et le fitness sous couvert d'inspiration. Des hashtags tels que #fitspiration sont remplis d'images que les gens utilisent pour se comparer, sans même se rendre compte de la quantité de retouches et d'éditions photographiques qui ont lieu avant que ces photos ne soient publiées. Même les "mouvements" apparemment bien intentionnés qui apparaissent périodiquement, comme les personnes qui postent des images de leurs repas "sains", ont un fond de toxicité et de culture du régime car ils manquent de contexte et les gens sont trop prêts à copier ce type de consommation sans se demander si les aliments présentés font partie de régimes à la mode ou s'ils ont une base dans une nutrition et des habitudes alimentaires correctes.


Ces messages peuvent porter atteinte à l'image corporelle, à l'estime de soi et à l'amour-propre de manière si grave qu'ils peuvent potentiellement accroître la vulnérabilité au développement de troubles alimentaires. L'orthorexie est un trouble de l'alimentation souvent lié au mouvement d'alimentation saine" des réseaux sociaux, fondé sur l'extrémisme. Les gens deviennent obsédés par l'idée de manger ce que les images révèlent comme étant des aliments "sains", au point de rejeter tout aliment "mauvais". Il s'agit d'un cycle dangereux qui peut conduire à la malnutrition, car le régime alimentaire n'est pas assez diversifié. Et c’est ce qui conduit le plus souvent à l’orthorexie.



L’orthorexie : l’obsession de manger sainement


On définit l'orthorexie comme étant une obsession pour une alimentation saine.


Bien que de nombreuses recherches aient été réalisées sur le sujet, cette condition n'a pas encore été reconnue parmi les troubles du comportement alimentaires.


Si au début de la maladie, les habitudes sont plutôt discrètes (consommer davantage de fruits et légumes, réduire les céréales, limiter les graisses, faire du sport et baisser la consommation d'alcool), à terme, les individus atteints d'orthorexie deviennent de plus en plus exigeants, se dénutrissent et s'isolent socialement.


Les personnes atteintes d'orthorexie arrêtent finalement de sortir avec leurs amis pour manger et se retrouvent souvent totalement exclues, avec la conviction que personne ne les comprend. Tout écart par rapport aux principes d'une "alimentation saine" qu'elles s'imposent entraîne un sentiment de culpabilité qui peut conduire à l'autopunition.





Les symptômes de l'orthorexie

Les victimes de l'orthorexie manifestent divers signes et symptômes. Dans la plupart des cas, elles peuvent avoir des habitudes qui vont au-delà de la norme en termes de vie saine et qui les font souffrir d'un certain nombre d'effets physiques, mentaux et émotionnels. Ces comportements peuvent être les suivants :



  • S'engager dans une alimentation émotionnelle

  • La confiance en soi est basée sur la consommation d'aliments sains

  • Se faire de plus en plus critique et rigide en matière d'alimentation

  • Sentir que certains aliments sont dangereux

  • Ressentir de la culpabilité ou de la honte lorsqu'on ne peut pas respecter les normes alimentaires

  • Perdre l'intérêt pour des activités que l'on aimait auparavant parce qu'elles sont uniquement liées à une alimentation saine

  • Critiquer les autres qui ne suivent pas un régime strict

  • Consacrer énormément de temps et d'argent à la planification et à la préparation des repas.

  • Élimination totale de groupes d'aliments entiers dans le but d'avoir une alimentation saine.

  • Éviter les événements sociaux impliquant de la nourriture par crainte de ne pas pouvoir respecter le régime.

  • Anxiété sévère quant à la façon dont les aliments sont préparés


Quels peuvent être les dangers de l'orthorexie ?


De nombreux individus adoptent des comportements orthorexiques pour être plus conscients de ce qu'ils consomment et tenter de mener une vie plus "saine". Les convictions de notre société et les influences de la culture des régimes et de l'industrie du bien-être encouragent bon nombre des valeurs défendues par l'orthorexie mentale, comme l'accent mis sur la "pureté" du contenu et de l'origine des aliments et sur une alimentation "propre". Ces valeurs se transforment souvent en obsession et se traduisent par des règles alimentaires et une rigidité qui limitent sévèrement ce qu'une personne est en mesure de consommer. Au bout du compte, ce qui était au départ un comportement bien intentionné et socialement accepté devient un désordre.


À défaut de mesures préventives, les sujets souffrent d'une grave malnutrition qui peut entraîner de sérieuses complications médicales :


  • Malnutrition.

  • Réduction des fonctions cognitives.

  • Altération du système immunitaire.

  • Dérèglement émotionnel accru (dépression, anxiété, etc.).

  • Augmentation des idées suicidaires et des comportements autodestructeurs.

  • Défaillance des organes.

  • Problèmes rénaux.

  • Altération du cycle et de la fonction menstruels.

  • Problèmes de fertilité.

  • Problèmes cardiovasculaires et cardiaques/ maladies du cœur.

  • Isolement.

  • Diminution du rendement au travail.

  • Diminution de la densité osseuse/ostéoporose.


Quelle est la contribution des réseaux sociaux à la perception de l'image corporelle ?


Les réseaux sociaux ont contribué au mouvement « manger sain ». Les contenus sur le « food « ont un succès fulgurant sur Instagram. On compte plus de 47M de hashtags #cleaneating et 2mio. #mangersain. Instagram en particulier est pointé du doigt. Une étude de 2017 montre que les autres réseaux sociaux ont un très faible impact sur les symptômes orthorexiques, alors qu’Instagram les fait augmenter significativement.


Instagram est basé sur le visuel, l’image retouchée et parfaite. Cette obsession du « beau » n’épargne pas les corps et les images de nourriture. Les usagers développent une idée du bien-être poussée à l’extrême où même les légumes sont mis en scène.

Les réseaux encouragent une exposition très ciblée, car les usagers sélectionnent les comptes qu’ils souhaitent suivre, et sont donc continuellement exposés au type de contenu que ces comptes produisent.

Les influenceurs du #mangersain (pensez Gwyneth Paltrow) ont des milliers de followers et transmettent à leurs abonnés des « conseils » sur la santé et la nourriture qui ne sont pas forcément adaptés à tous, voire dangereux pour certains. Alors, commençons à manger sainement !





Sources:

https://www.ualberta.ca/human-resources-health-safety-environment/news/2022/01-january/february-2022-life-lines.html

https://jam.unine.ch/index.php/2021/04/14/instagram-un-terrain-fertile-pour-lorthorexie/

https://celsalab.fr/2021/05/31/quand-bien-manger-vire-a-lobsession-enquete-sur-lorthorexie/

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/30890-Troubles-alimentaires-reseaux-sociaux-favorisent-les-risques-les-jeunes-ados




1 vue0 commentaire