L’impact des jeux vidéo sur la santé




Les jeux vidéo sont apparus il y a plus de 30 ans. Cependant, ce n'est qu'au cours des 15 dernières années que les gens ont commencé à être attentifs à la relation entre les jeux vidéo et la santé mentale et physique.

D'autre part, certaines études montrent que les jeux vidéo peuvent améliorer votre santé mentale si vous jouez avec modération - ici, le maître mot est « jouer avec modération ».

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les effets des jeux vidéo sur votre santé. Quel est l'impact des jeux ?



Effets des jeux vidéo sur votre santé mentale

Quand nous évoquons les jeux vidéo et la santé mentale, il faut savoir que nous considérons avant tout les effets sur la santé mentale d'une pratique excessive des jeux.

Plus vous jouez, plus vous risquez de négliger d'autres aspects de votre vie. Et cela signifie également que plus votre bien-être mental va en souffrir. Et en voici quelques-uns qu'on retrouve le plus chez les jeunes adultes et adolescents :


La dopamine

Pendant que le joueur joue à des jeux vidéo, son cerveau libère un volume constant de dopamine, avec des poussées aléatoires occasionnelles. Avec le temps, le cerveau s'habitue à cet apport dopamine, et demande des doses encore plus importantes de dopamine pour que le jeu soit agréable. Cela a pour effet d'empêcher le joueur d'apprécier tout ce qui n'est pas aussi stimulant qu'un jeu vidéo.


Même s'il essaye d'abandonner les jeux, son esprit l'attirera vers d'autres formes de stimulation, comme parcourir YouTube ou faire défiler les réseaux sociaux. Les activités simples paraîtront complètement inintéressantes, et il ne sera pas motivé pour faire quoi que ce soit qui ne soit pas excitant. Une telle situation est tout à fait possible si vous laissez votre habitude de jouer devenir incontrôlable.


Réduction de la motivation

Les jeux vidéo ont trouvé le moyen de nous procurer toutes les récompenses psychologiques que nous cherchons souvent à obtenir dans le monde réel. Ce que nous attendons des jeux vidéo est souvent très similaire à ce que nous attendons de la vie. Nous voulons de l'excitation, des aventures, des amitiés, des victoires et un statut. Les jeux ont trouvé le moyen de nous servir tout cela sans grand effort de notre part. Par conséquent, la capacité d'une personne à trouver une source de motivation diminue lorsqu'elle peut se contenter de participer à des jeux vidéo.


Altération des émotions

Les personnes souffrant de troubles liés aux jeux vidéo sont plus susceptibles d'être agressives, déprimées et anxieuses. Les mécanismes principaux qui conduisent à ces problèmes sont leur inaptitude à réguler et à contrôler leurs émotions, telles que la colère, la tristesse, la peur ou d'autres émotions.


En effet, les jeux vidéo sont fréquemment considérés comme un moyen de faire abstraction de leurs émotions. Par conséquent, de nombreux joueurs, en particulier les jeunes et les adolescents, jouent à des jeux vidéo parce qu'ils peuvent avoir des émotions négatives sous-jacentes.


En revanche, les jeux vidéo ne résolvent pas leur problème et endorment temporairement ces émotions négatives. En réalité, une pratique excessive des jeux vidéo rend ces émotions encore plus intenses.


Pensées suicidaires

Si la dépendance aux jeux vidéo devient ingérable, certains individus peuvent commencer à avoir des pensées suicidaires.


De nombreux joueurs dépendants ont fait part de leur expérience en matière de pensées suicidaires, notamment Cam Adair, le fondateur de Game Quitters, qui a commencé à éprouver ces pensées en raison d'une pratique excessive des jeux vidéo.


Les jeux vidéo et la dépendance posent un problème : ils peuvent rapidement devenir incontrôlables. Le joueur commence à se déconcentrer et à perdre le fil des autres activités de sa vie et, avant même de s'en rendre compte, jouer à des jeux vidéo devient la seule chose et la seule priorité de sa vie.


Déconnexion sociale

Les personnes qui deviennent trop dépendantes des jeux vidéo commencent à négliger d'autres aspects de leur vie. Les rapports sains et soutenants avec la famille, les amis et les proches sont les premiers à en pâtir.


Il est vrai qu'une quantité saine de jeux avec les amis et la famille peut renforcer les liens, mais le jeu excessif conduit souvent à l'isolement. La déconnexion sociale est un véritable problème dans la communauté des joueurs. De tous les effets négatifs des jeux vidéo, c'est celui dont on parle le plus. Bien que nous jouions à des jeux multi-joueurs, nous finissons rarement par nous connecter avec les personnes de nos jeux.


De tous les effets négatifs des jeux vidéo, c'est celui-là qu'on vante le plus. Bien que nous jouions à des jeux multi-joueurs, nous finissons rarement par nous connecter avec les personnes de nos jeux. L'isolement peut être extrêmement préjudiciable à votre santé mentale.


Mauvais résultats scolaires ou professionnels

Les individus qui jouent excessivement à des jeux vidéo ont du mal à se concentrer sur leur travail ou leurs études. Il est assez courant de se tourner vers les jeux vidéo lorsque les performances se dégradent. C’est un cercle vicieux. Les jeux deviennent une échappatoire lorsque les responsabilités de la vie semblent insurmontables.





Les impacts physiques du jeu excessif


Les traumatismes liés au mouvements répétitifs sont relativement fréquents chez les joueurs. Les jeux exigent des gestes exténuants et répétitifs de la part des mains et des poignets (parfois pendant des heures). Ces mouvements peuvent provoquer des inflammations et des blessures. Voici quelques troubles que vous pouvez développer en jouant :


  • Le pouce du joueur est un surnom donné à une affection appelée ténosynovite de Quervain. Il s'agit d'une affection dans laquelle les tendons qui font bouger le pouce s'enflamment, ce qui entraîne des douleurs et une limitation des mouvements.


  • Le doigt de gâchette, également connu sous le nom de ténosynovite sténosante, est une affection dans laquelle un doigt reste coincé dans une position pliée. Il peut se plier ou se redresser avec un claquement, comme une gâchette que l'on tire ou relâche, d'où son nom.


  • L'épicondylite latérale est également un problème potentiel que vous pouvez développer en jouant trop. Il s'agit d'une affection douloureuse dans laquelle les tendons du coude sont surchargés, généralement en raison de mouvements répétitifs du poignet et des bras.


  • Le syndrome du canal carpien est un autre trouble qui peut être causé par un excès de jeu. Ses symptômes caractéristiques sont un engourdissement, des picotements ou une faiblesse de la main. Il se produit en raison de la pression exercée sur le nerf médian. Ce nerf passe de l'avant-bras à la main en passant par une partie du poignet.



Autres problèmes de santé

Nous connaissons tous le sentiment de se perdre pendant des heures dans un jeu, d'oublier souvent de manger ou de grignoter des aliments malsains. Il n'est donc pas surprenant que l'obésité et la malnutrition soient des facteurs de risque liés à l'excès de jeu. Il existe également des preuves que la pratique excessive de jeux vidéo peut entraîner l'obésité chez les adolescents.


La fatigue visuelle est un problème omniprésent chez les joueurs. La concentration des yeux est très différente sur un écran vidéo et sur toute autre surface plane, comme un ordinateur portable. Il est moins fatigant de fixer un ordinateur portable car la distance est constante et les yeux savent où se concentrer. En revanche, sur un écran vidéo, la mise au point change continuellement, ce qui entraîne une fatigue oculaire.


Une étude réalisée sur des adolescents australiens a révélé que des périodes prolongées d'assise devant un ordinateur pouvaient altérer leur système neuro-musculo-squelettique en développement. Les problèmes de posture sont incroyablement courants chez les joueurs. Le corps tente d'obtenir la position la moins exigeante en énergie lorsqu'il se retrouve au même endroit pendant des périodes prolongées. Par conséquent, les joueurs ont souvent les épaules arrondies, la tête penchée en avant, le bas du dos courbé et des problèmes de dos et de cou plus tard dans la vie.



L’utilisation excessive des jeux vidéo

La plupart des effets négatifs des jeux vidéo résultent d'une utilisation excessive. Les problèmes de santé mentionnés ne deviennent un problème que lorsqu'une personne passe des heures à jouer à des jeux vidéo.


Si les jeux vidéo peuvent sembler être à l'origine de nombreux problèmes, il existe de nombreux joueurs qui mènent une vie réussie tout en jouant à des jeux vidéo. Une consommation modérée de jeux fait toute la différence entre jouer pour le plaisir et jouer pour contrôler sa vie.


Alors, si vous constatez l'un des effets néfastes des jeux vidéo mentionnés ci-dessus, nous vous encourageons à prendre contact avec un professionnel. Ce sera la meilleure méthode pour surmonter vos problèmes, puisque vous aurez besoin de soutien de la part de quelqu'un qui vous prodiguera des conseils professionnels pour faire face à vos problèmes de santé mentale.







Sources :

https://www.healthygamer.gg/blog/10-negative-effects-of-video-games

https://gamequitters.com/how-gaming-affects-your-mental-health/


13 vues0 commentaire