L'ADDICTION AUX JEUX VIDÉO

Dernière mise à jour : 13 mai



Console de jeux vidéo

Il y aurait plus de 31 millions de joueurs réguliers en France. Même si, pour la majorité d’entre eux, il s’agit d’un simple loisir, certains deviennent complètement dépendants. Comment éviter l’addiction aux jeux vidéo? Quels sont les symptômes ? Comment la guérir ? Découvrons ensemble tout ce qu’il y a à savoir sur l’addiction aux jeux vidéo.


L’addiction aux jeux vidéo reconnue par l’OMS


L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a officiellement adopté la onzième version de la classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (CIM-11). Cette version reconnaît la notion de “trouble du jeu vidéo” ou “gaming disorder” en anglais. Ainsi, à compter du 1er janvier 2022, la pratique excessive du jeu vidéo est associée à une pathologie.


Pourquoi les jeux vidéo sont-ils addictifs ?


Fortnite et League of Legends sont conçus pour garder les joueurs en ligne le plus longtemps possible. Le cerveau humain a soif de gratification instantanée, de rapidité, et d’imprévisibilité. Les jeux vidéo sont des produits très sophistiqués, développés avec l’aide des psychologues pour répondre aux besoins psychologiques humains fondamentaux.

Devenir accro aux jeux vidéo est un processus très similaire à l’addiction aux substances, car comme celles-ci, les jeux libèrent de la dopamine dans le cerveau. Une étude publiée dans la revue scientifique Nature en 1998 a montré que la quantité de dopamine libérée en jouant à des jeux vidéo était similaire à une injection intraveineuse d’amphétamine.


Par ailleurs, la motivation du joueur est un aspect important à considérer. Ceux qui jouent pour le divertissement sont moins susceptibles de devenir accro que ceux qui jouent pour échapper à la réalité de la vie. Les jeux de rôle multi-joueurs (Massively Multi-player online role playing games) tels que World of Warcraft et Fortnite sont particulièrement addictifs car ils offrent une aventure sans fin dans un monde fantastique permettant aux joueurs de vivre une vie différente sous la forme d’un avatar. Les MMPORGs hébergent de grandes communautés de joueurs venant de partout dans le monde. Le joueur se sent entouré, bienvenu, apprécié et utile, ce qui n’est pas forcément le cas dans le monde physique. Un joueur MMPORG peut rejoindre des clans, aider d’autres joueurs, se faire des amis et développer son statut social. Ils offrent l’occasion d’échapper à la réalité et de laisser derrière les problèmes du monde réel. Pour de nombreuses personnes, le jeu devient leur seule vie sociale. Ainsi, le jeu peut facilement passer d’une activité récréative innocente à une dépendance grave ayant des conséquences financières et relationnelles graves.

Qu’en est-il des enfants et des jeux vidéos ? Des chercheurs ont démontré que les enfants qui commencent à jouer très jeunes sont plus susceptibles de développer une dépendance que les enfants qui commencent plus tard. Un temps de jeu excessif peut affecter le développement émotionnel et le niveau scolaire. Les enfants accros aux jeux vidéo ont tendance à montrer un comportement agressif et antisocial.


Quels sont les signes d’une addiction aux jeux vidéos ?


Les signes d’un trouble du jeu vidéo sont les suivants :


  • Une préoccupation permanente pour les jeux vidéo. Le jeu prend le dessus sur la vie quotidienne.

  • Ressentir des symptômes de sevrage lorsqu’on diminue le temps de jeu (irritabilité, anxiété, ennui, état de manque).

  • La nécessité de passer de plus en plus de temps à jouer.

  • Des tentatives infructueuses de contrôler ou arrêter de jouer.

  • L’abandon d’autres centres d’intérêts, sports, sorties.

  • Le joueur continue de jouer malgré l’impact négatif que ça a sur sa vie.

  • Le mensonge et la dissimulation autour de la pratique du jeu.

  • Le recours aux jeux pour échapper ou soulager ses émotions négatives.

  • Un impact négatif sur sa vie professionnelle, ses études, ses relations et son hygiène.

  • Problèmes de santé, engendrés par la sédentarité liée à la pratique du jeu.


Chez l'enfant ou l'adolescent, certains signes spécifiques peuvent apparaître comme :

  • L’apparition de troubles de l'attention et de la concentration.

  • La baisse des performances scolaires.

  • L’apparition de troubles du sommeil.

  • Des difficultés à communiquer avec l’autre.

Addiction jeux vidéo

Comment guérir une addiction aux jeux vidéo ?


La première étape positive est la prise de conscience. Reconnaître son addiction est un pas vers la guérison. Ensuite, vous pouvez essayer de vous fixer des règles telles que :


  • Installer son ordinateur ou sa console dans une pièce commune, comme le salon. Vous ne pourrez donc pas jouer en permanence.

  • Définir un temps de jeu strict.

  • Améliorer son hygiène de vie (sommeil, alimentation, sport).

  • Quitter son écran au moins 2h avant le coucher.

Malgré cela, vous aurez peut-être besoin d’un accompagnement extérieur. Je serai en mesure de vous aider à :

  • Comprendre les caractéristiques addictives des jeux sur le cerveau.

  • Évaluer votre situation (motivations, peurs, envies).

  • Renouer avec vos ressources et vos points forts.

  • Réfléchir sereinement au chemin à prendre.

  • Définir les mesures à mettre en place (réduction/sevrage).

  • Vous préparer à leur implémentation (communication, aspects logistiques).

  • Vous préparer à la phase « d’après ».

  • Réduire le stress et les conflits.




19 vues0 commentaire